Autres sorties

Les élèves de 213 ont assisté le 9 mai 2019 au spectacle Trissotin ou les femmes savantes mis en scène par Macha Makeïeff dans la nouvelle salle de La Scala. Cette mise en scène loufoque et originale  permettra d’amorcer l’étude de la comédie classique de Molière en classe de français.

Présentation : 
Dans le contexte de la lutte des femmes pour leur émancipation, Macha Makeïeff se devait de prendre sa part. Elle a choisi de le faire par l’humour.
Une comédie de génie, qui plonge au cœur d’une famille bourgeoise qui déraille – folie d’une mère toute puissante, filles sacrifiées, femmes hallucinées, stratagèmes, ruse et désarroi des hommes. La maison Chrysale est au bord de l’implosion ! Description d’une précision et d’une drôlerie inégalées de l’émancipation des femmes au sein d’une société patriarcale, pièce extraordinaire sur le féminisme et les misogynies, Trissotin ou les Femmes Savantes est à la fois une critique sociale intense et la photographie d’un désastre familial.

“Macha Makeïeff ose le passage du Grand Siècle aux années 70, et cette transposition judicieuse fait formidablement écho à la fois à la folie d’émancipation des “femmes savantes” et au désir de liberté des jeunes générations fuyant le diktat parentaux.”

La Terrasse

“Mise en scène alerte où Macha Makeïeff verse dans le burlesque avec mesure, joue des situations qu’elle pousse aux limites avec un bonheur évident et communicatif, certains gags sont franchement hilarants. Macha Makeïeff ménage des plages bouleversantes où tombent les masques de la comédie. La profondeur, l’intelligence de cette mise en scène, outre son acuité, réside sans doute ici, de ne pas verser absolument et tambour battant dans la comédie et le burlesque mais de savoir se poser, freiner l’élan pour prendre le temps de la réflexion. Et dans cette réussite les comédiens ont la part belle qui, tous, inventifs et dans un esprit de troupe, jouent leur partition complexe avec brio.”

Un fauteuil pour l’orchestre – Denis Sanglard, 12 avril 2019

 

Crédits photos : LoLL Willems